title articles search

PiloteAverti.ca vous offre un éventail d’articles provenant de sources variées.
Cliquez sur la description de l’article choisi pour lire l’article complet.

  • Par défaut
  • Titre
  • Date
  • Aléatoire
  • Le pilote d’un Cessna fait un atterrissage forcé dans un marais. Il émet un Mayday mais n'active pas son ELT, ce qui prolonge le temps d’intervention. Aucun blessé.
    >>
  • Luscombe SL-8. Le pilote se perd puis manque de carburant à l’aller et au retour. Chanceux la première fois, pas trop, la deuxième. Aucun blessé.
    >>
  • Un ultra-léger indéterminé fait un atterrissage forcé, mais n'a pu être repéré avant le lendemain, comme il n'y avait pas de radiobalise de secours, de plan de vol ou d’itinéraire de vol.
    >>
  • L’importance de prendre l’habitude de vérifier son ELT au terme d’un vol pour s’assurer qu’il ne soit pas en mode transmission.
    >>
  • Exemples de radiobalises de secours mises au rebut et retrouvées “activées” au dépotoir municipal.
    >>
  • Discussion sur les raisons de demeurer avec son avion après un écrasement.
    >>
  • Type indéterminé. Victimes indéterminées. Importance de s'assurer que la radiobalise de secours soit en position marche et armée.
    >>
  • L’importance d’aviser un centre de coordination de sauvetage le plus tôt possible, plutôt que tenter des recherches de ses propres moyens.
    >>
  • C-130 Hercules. Deux moteurs sont sévèrement endommagés par l’ingestion d’oiseaux et l’équipage ferme un troisième moteur. L’aéronef s’écrase. Des mauvaises communications au sol avant et après l’écrasement font 34 morts et sept blessés graves.
    >>
  • C-130 Hercules. Deux moteurs sont sévèrement endommagés par l’ingestion d’oiseaux et l’équipage ferme un troisième moteur. L’aéronef s’écrase. Des mauvaises communications au sol avant et après l’écrasement font 34 morts et sept blessés graves.
    >>
  • Exposé sur l’importance de signaler une situation de détresse (Mayday) ou d’urgence (Pan).
    >>
  • Il est toujous préférable de demeurer près de son appareil parce qu’il est plus facile de repérer un aéronef des airs que des gens.
    >>